Vous êtes ici

Pleine Vie

Et si la douleur disparaissait avec ces solutions !

3
septembre 2016
Autres

Grâce à la presse grand public, nous apprenons différentes techniques, solutions contre la douleur :
Solution pour les genoux, les hanches, le cou, les mains et les doigts. Nous trouvons dans ces articles des propositions d’alimentation, de médicaments, des postures des exercices… Il nous semble utopique de croire au miracle !!! Chaque proposition est pertinente mais est-ce suffisant pour penser que nous allons guérir ?
Il est important de différencier :
-    La douleur aigüe : celle qui est utile pour poser un diagnostic, celle qui ne dure pas longtemps à laquelle on apporte des solutions et elle disparait, par exemple une brulure, un coup lorsque l’on se tape quelque part 
-    La douleur chronique : celle qui est installée depuis plus de 3 mois, qui ne guérit pas avec les traitements (médicamenteux ou non) par exemple celle qui concerne l’arthrose, la migraine, les rhumatismes, les douleurs post-opératoires, le cancer, le diabète etc…
Vivre avec la douleur chronique est un long parcours avec des étapes de mieux, de régression, de colère, de doute, de culpabilité, d’agressivité mais tout cela s’apaise avec l’expérience. Ces étapes sont indispensables pour se donner les moyens d’avancer et de permettre aux professionnels de trouver les traitements qui auront une meilleure efficacité. Ce long chemin est l’occasion de chercher et de mettre en place les techniques les mieux adaptées pour soi-même par exemple, l’hypnose, la sophrologie, l’exercice physique, la marche, la relaxation, les méthodes de mouvements doux, etc... Ces moyens associés aux traitements médicamenteux et/ou aux dispositifs médicaux sont proposés par les professionnels de santé et permettent de reprendre confiance en soi, de retrouver l’estime de soi, de mettre en place un projet de soin.

Le patient expert est capable de parler de la douleur chronique en prenant de la distance par rapport à son histoire personnelle et à celles des autres pour une aide concrète. Par son engagement, il apporte une valeur ajoutée à la prise en charge médicale, et adopte une démarche personnalisée avec chaque patient. Il inspire confiance par son empathie ; ses capacités d’écoute, de dialogue et de communication ; sa patience ; son attitude positive dans sa capacité à motiver, à aider, à encourager le patient à devenir acteur de sa maladie et apprendre à contrôler sa douleur.

Le patient expert contribue alors de façon essentielle dans le parcours de soins, il permet de favoriser la prise de conscience du patient, de l’encourager à adhérer à son traitement, de le rassurer ainsi que son entourage familial, de l’aider à modifier ses comportements et à gérer l’impact financier de sa maladie.  Les patients experts sont les interlocuteurs privilégiés des malades car ils comprennent, savent, devinent ce qui est vécu au quotidien. Autant que le professionnel, le patient expert doit être à l’écoute. Si le malade se sent écouté, s’il s’identifie à son pair, les traitements ou les informations seront mieux observés rendant ainsi les traitements plus efficaces.

La douleur est une maladie qui impacte la vie en général, la dimension professionnelle, familiale, sociale. Une prise en charge globale et complète est donc indispensable. Il nous parait important d’adopter une démarche transparente, le patient doit savoir que la douleur chronique existe, qu’elle est le plus souvent la suite d’une douleur aigüe négligée. 

Martine Chauvin
Présidente fondatrice AFVD
Association Francophone pour Vaincre les Douleurs

Les patients prennent une place importante dans leur prise en charge dans de nombreuses pathologies chroniques, parmi elles, les douleurs, et quelque soient leurs causes. L’information passe bien sûr par les équipes médicales et para-médicales mais aussi par la presse dite grand publique. C’est la raison pour laquelle nous avons donné la parole aux patients dans notre rubrique, dans une section « lu pour vous ». La place du patient « expert » permet de renforcer nos messages, et même de leur donner plus de poids, de valeur tout en respectant les messages clés, les conseils et les directions à prendre pour améliorer le quotidien des malades. Un patient actif dans sa prise en charge, un patient qui connait sa maladie, ses traitements et qui sait les gérer sera un patient qui aura plus de chance d’aller mieux. Cette dynamique s’intègre dans les démarches d’éducation des patients (ETP). La place des associations est alors indispensable pour repenser nos systèmes de soins et notre façon d’appréhender la médecin moderne.

Dr Rodrigue DELEENS

Reference

Contre la douleur : Les solutions douces – Bonne Santé – Arthrose. Pleine Vie Septembre 2016 P.86

Auteur

Rodrigue Deleens

Coordonnateur et directeur de la publication/Responsable éditorial Praticien Hospitalier -Centre d'Évaluation et de Traitement de la Douleur CHU de Rouen Médecin attaché, CETD Hôtel Dieu, AP-HP