Vous êtes ici

PAIN

L’acupuncture face à la douleur induite par la biopsie rénale en pédiatrie : Laser 1 – Aiguille 0 !

2.01
février 2017
Autres

Cet article, publié dans la revue Pain, a pour sujet l’acupuncture au laser comme adjuvent thérapeutique afin de réduire la douleur en pédiatrie, lors de biopsie rénale. L'acupuncture est reconnue depuis longtemps comme une méthode antalgique efficace. L’acupuncture au laser est une alternative à l’acupuncture « classique » avec des aiguilles ; elle est non-invasive et indolore, et utilise une émission lumineuse de faible intensité. Elle est utilisée en pédiatrie pour réduire l'intensité et la fréquence des migraines, pour diminuer les vomissements postopératoires et réduire la durée des traitements morphiniques. Plusieurs études ont montré que l’acupuncture au laser est aussi efficace que l'acupuncture traditionnelle, et même d’efficacité supérieure dans le traitement des douleurs musculo-squelettiques. Le fait d’être « atraumatique », sans utiliser d’aiguilles et l'innocuité de la technique sont particulièrement séduisants en pédiatrie, avec une réduction du risque d’érythème, de saignement et de formation de granulomes.

Pour cette étude, la biopsie rénale a été choisie en raison de l’anxiété qu’elle génère, du fait que le patient est admis la veille de l’acte technique, de l’intérêt que peut apporter l’acupuncture pour faciliter le geste et de la connaissance des points d’acupuncture associés à « l’énergie rénale ».

C’est une étude en double aveugle, randomisée, contrôlée, qui a inclus 69 patients âgés de 7 à 26 ans admis dans un service pédiatrique d’un hôpital universitaire de San Francisco, pour une biopsie rénale native ou d’un rein transplanté, entre septembre 2013 et avril 2015. Les patients ont été répartis au hasard, soit dans le groupe traité par acupuncture au laser, soit dans le groupe contrôle. Le médecin acupuncteur (cinq faisaient partie de l’étude) procède à la séance sans le reste de l’équipe médicale. Le patient ne sait pas dans quel groupe il se trouve, ni ses parents. Le laser émet une lumière et un son qui sont identiques pour les deux groupes, avec des points fictifs pour le groupe témoin, qui ne chevauchent pas les points « réels ». La séance dure de 15 à 30 minutes, juste avant la biopsie. Les points « réels » à traiter sont décrits selon la nomenclature internationale standard d'acupuncture de Genève.

Le patient subit ensuite un protocole standard de biopsie rénale, avec anesthésie locale et sédation médicamenteuse habituelle. La fréquence cardiaque, la pression artérielle et la fréquence respiratoire ont été mesurées avant la procédure puis toutes les 15 minutes pendant le geste. Il a été recueilli : le sexe, le poids, l'âge, le nombre de prélèvements, le traitement per et post-opératoire (paracétamol, midazolam, fentanyl, kétamine…), ainsi qu’une évaluation de la douleur (échelle des visages) et de l’anxiété (échelle visuelle) en per et post-opératoire, auprès du patient et de ses parents (il a été évalué leur ressenti vis-à-vis de ce que pouvait vivre leur enfant). 69 patients ont été inclus, répartis en deux groupes ayant des caractéristiques similaires. Pendant la biopsie, il n’y a pas eu de différence significative entre les deux groupes par rapport aux intensités douloureuses et aux prises d’antalgiques en per-opératoire, mais une différence significative a été trouvée lors des mesures des fréquences cardiaque et respiratoire, en faveur du groupe ayant bénéficié d’acupuncture au laser. La mesure de la pression artérielle n’a pas varié entre les deux groupes. En post-opératoire, l’intensité de la douleur était moindre pour le groupe « acupuncture au laser », que cela soit recueilli auprès des patients ou de leurs parents. Le vécu anxieux lié au geste chez l’enfant ou chez ses parents n’a pas été différent entre les deux groupes. La constatation de niveaux d'anxiété similaires suggère que l’acupuncture au laser a eu un effet spécifique seulement sur la douleur. Il existe peu de données de la littérature au sujet de l’acupuncture au laser pour le traitement de la douleur aiguë. Par rapport à la douleur induite par une piqure au talon chez les nourrissons, une étude a montré que l’acupuncture au laser est moins efficace que la prise orale de saccharose.

Les résultats de cette étude suggèrent que l’acupuncture au laser peut être, avec d’autres, un adjuvant thérapeutique efficace pour soulager la douleur induite par certains gestes fréquemment pratiqués en pédiatrie. Elle est peu coûteuse, facile à mettre en place et comporte peu de risque à être utilisée par rapport au bénéfice engendré !

Reference

Oates A, Benedict KA, Sun K, Brakeman PR, Lim J, Kim C.
Laser acupuncture reduces pain in pediatric kidney biopsies : a randomized controlled trial. Pain. 2017 Jan;158(1):103-109.

Auteur

Lauriane Fourel

Centre d'Evaluation et de Traitement de la Douleur - Centre Hospitalier Bayeux Structure Douleur Chronique - Centre de Lutte Contre le Cancer François Baclesse Caen Invitations en qualité d'auditeur (Mundipharma, Astellas, Grünenthal)