Vous êtes ici

PAIN

Le syndrome douloureux post-mastectomie : un syndrome douloureux chronique comme les autres ?

2.01
février 2013
Douleur et cancer

L’objectif de cette étude était d’étudier, après mastectomie, les différences démographiques, médicales et psychosociales entre les patientes présentant des douleurs persistantes et celles qui ne décrivaient aucune douleur. Les investigateurs ont contacté 200 patientes suivies dans un programme spécifique de traitement du cancer du sein à Pittsburg, dont la moitié présentait des douleurs post-chirurgicales. Entre les 2 groupes, il n’existait aucune différence significative en termes de technique chirurgicale, de traitements adjuvants ou de stade tumoral. De même, les tests quantitatifs sensoriels étaient globalement comparables. Par contre, les patientes douloureuses présentaient un plus haut niveau d’anxiété, de dépression, de troubles du sommeil et de catastrophisme. A la lecture de cet article, le développement d’un syndrome douloureux chronique après mastectomie ne semble donc pas lié au geste chirurgical lui-même mais au contexte psychologique. Il peut sembler étonnant que le stade de la maladie, la taille tumorale ou encore la technique chirurgicale ne constituent pas des facteurs prédictifs de douleur persistante : ces données vont à l’encontre de celles de la littérature, mais peuvent être liées à la méthodologie employée. Il s’agit en effet d’une étude rétrospective, réalisée en moyenne 4 ans après la chirurgie, chez des patientes volontaires, suivies dans un programme spécifique. Par conséquent, il se peut que l’étude n’ait pas été assez sensible pour détecter des différences significatives pour les données démographiques et médicales liées au cancer et son traitement. Pour autant, les auteurs de cet article en déduisent qu’une évaluation des facteurs psychologiques est indispensable dès la période préopératoire. En effet, le risque de développer une douleur chronique dépend manifestement beaucoup plus de l’anxiété, de la dépression et du catastrophisme que de la lésion initiale… comme pour les autres syndromes douloureux chroniques !

Reference

Schreiber K, Martel M, Shnol H, Schaffer J, Greco C, Brufsky A, Ahrendt G, Bovbjerg D, Edwards R, Belfer I. Persistent pain in postmastectomy patients: comparison of psychophysical, medical, surgical and psychosocial characteristics between patients with and without pain. Pain 2013;154:660-8.

Auteur

Dr Virginie Piano