Vous êtes ici

The Journal of Headache and Pain

L’effet magnétique : aussi dans la migraine !

3
octobre 2017
Céphalées et douleurs orofaciales

Nous connaissions les traitements médicamenteux pour la prise en charge de la migraine (traitements de fond et de crises), et des approches non médicamenteuses (hypnose, TENS…), voici maintenant une piste récente qui s’offre à notre réflexion scientifique et clinique : la stimulation magnétique répétitive transcrânienne (rTMS). Si les recherches se développent dans cette indication, c’est que la migraine est maintenant la plus commune des maladies neurologiques. Concernant les mécanismes physiopathologiques, on connait le lien avec l’excitabilité du cortex, or la rTMS peut activer ou diminuer l’excitabilité du cortex. De plus, malgré les médicaments à notre disposition, cette pathologie impacte fortement la qualité de vie. Les auteurs ont voulu mettre en évidence l’intérêt de la rTMS dans ce contexte, en réalisant une méta-analyse (en avril 2017, sur PubMed, Embase et Cochrane Library). Seules 5 études répondaient aux critères, études randomisées contrôlées (ERC), 4 portant sur les migraines chroniques et 1 sur la migraine avec aura. Soit au total, 313 patients inclus.
Dans ces 5 ERC, les doses, les fréquences étaient différentes, de même pour les zones stimulées, même si la stimulation du cortex moteur gauche, à l’aide d’une électrode en forme de 8 était la plus fréquemment utilisée.
4 études ont étudié la rTMS versus sham, la cinquième  a comparé la rTMS à l’utilisation de la Toxine Botulinique. Il ressort de cette méta-analyse qu’il semble y avoir une efficacité de la rTMS dans la gestion prophylactique des migraines (traitement de fond), avec des résultats significatifs malgré l’hétérogénéité des protocoles. Par contre, cette technique n’apporte pas de résultats positifs dans la migraine chronique. Il reste à notre discussion la prise en compte des biais rencontrés dans cette publication : le faible nombre d’études (et donc de patients inclus), le recrutement réalisé en centre hospitaliers (patients ne correspondant donc pas à la population générale), il n’y a pas eu de sous-groupes par sévérité, âge ou sexe de réalisé.

En conclusion, cette méta-analyse reste discutable quant à son interprétation du fait des différents biais précédemment cités. Malgré tout, elle apporte des pistes pour l’avenir, en proposant la rTMS comme une alternative efficace, non invasive et sécurisée aux traitements de fond des migraines avec aura. Il reste maintenant à le prouver sur les populations plus larges, à l’aide d’études randomisées en double aveugle bien menées. Une fois de plus, la rTMS semble être une arme intéressante dans la douleur chronique, mais en pratique courante, l’accessibilité aux machines reste encore trop souvent un facteur limitant !

Reference

Lan L, Zhang X, Li X, Rong X, Peng Y

The efficacy of transcranial magnetic stimulation on migraine: a meta-analysis of randomized controlled trails. J Headache Pain. 2017 Aug 22;18(1):86.

Auteur

Rodrigue Deleens

Coordonnateur et directeur de la publication/Responsable éditorial Praticien Hospitalier -Centre d'Évaluation et de Traitement de la Douleur CHU de Rouen Médecin attaché, CETD Hôtel Dieu, AP-HP