Vous êtes ici

Douleur et Analgésie

Radiographie panoramique des douleurs de la sphère ORL

2.01
janvier 2013
Céphalées et douleurs orofaciales

Lorsqu'elle touche la sphère ORL, la douleur est le plus souvent liée à une infection virale ou bactérienne, pathologie bénigne très fréquemment rencontrée en cabinet de ville. Elle peut aussi faire craindre un processus carcinologique. L’article intitulé « Les douleurs à point de départ ORL : quelles douleurs, quelle prise en charge ? », rédigé par une équipe de médecins du CHU de Saint Étienne, s’attelle à présenter de façon synthétique les pathologies douloureuses de la sphère ORL les plus fréquemment rencontrées. Les auteurs en rappellent les étiologies les plus courantes, passent en revue les caractéristiques cliniques des douleurs qui les accompagnent et s’appuient sur la littérature scientifique pour proposer des recommandations de prise en charge curative et symptomatique. Ce panorama traite des otalgies, des douleurs  rhinosinusiennes, pharyngées et/ou d'origine cancéreuse : une stratégie antalgique spécifique est proposée pour chaque situation clinique. Les auteurs s’emploient en premier lieu à décrire les douleurs nasosinusiennes et, plus particulièrement, les sinusites. Ils en donnent un descriptif détaillé qui permet de distinguer les différents types de sinusites et de ne pas les confondre avec les douleurs faciales liées à un déséquilibre du système trigémino-vasculaire ou à une iatrogénie chirurgicale. Les angines et pharyngites aiguës font aussi l’objet de rappels cliniques, étiologiques et thérapeutiques qui permettent une bonne compréhension de ce qu’elles sont, ainsi que de leurs traitements de référence. Otalgies auriculaires, otites externes, otites barométriques et otites moyennes aigües sont ensuite successivement étudiées. Enfin, une attention particulière est portée aux douleurs au cours des cancers ORL. Les auteurs insistent sur la nécessité de les évaluer attentivement et de distinguer les douleurs liées au développement de la maladie cancéreuse de celles qui sont secondaires à une chirurgie, une chimiothérapie ou une radiothérapie, afin d’adopter la prise en charge la plus adéquate. Inventorier un si grand nombre de situations douloureuses en un court article n’est pas un exercice aisé, mais les auteurs parviennent malgré tout à offrir une vue synoptique de ce vaste domaine nosologique.

Reference

Navez M, David A, Timochenko A, Prades JM. Les douleurs à point de départ ORL : quelles douleurs, quelle prise en charge ? Douleur analg 2012;25:144-50.

Auteur

Dr. Antonin Sabon

Centre d'Activité Douleur Soins Palliatifs Centre Hospitalier Régional d'Orléans