Vous êtes ici

PLOS ONE

Sous les kilts, les observations des Écossais, ou la gabapentine et les douleurs pelviennes

3
mai 2016
Autres

Dans PLoS One, deux centres écossais ont présenté une belle étude. Il s’agit d’une étude « pilote » de faisabilité sur l’efficacité de la gabapentine contre placebo pour les douleurs pelviennes chroniques. Comme le rappellent les auteurs, cette problématique peut atteindre jusqu’à 20 % des motifs de consultation en gynécologie. Dans 55 % des cas, aucune pathologie n’est objectivée (ni endométriose, ni néoplasie..). D’un autre côté, la prescription de la gabapentine par les médecins généralistes est en hausse. Pour vérifier son éventuelle prescription pour les douleurs pelviennes, les auteurs ont réalisé une petite enquête auprès de médecins et 74 % considéraient ce traitement comme une option pour les douleurs pelviennes chroniques. Et pourtant aucune preuve solide d’efficacité n’existe. Qu’à cela ne tienne, les écossais sont courageux, ils relèvent donc le premier défi de l’étude randomisée en double aveugle, avec des critères d’évaluation multiples (EN, BPI, EQ5, HAD, PDQ, WHO QoL, MYMOP) et à long terme s’il vous plait (3 mois et 6 mois) avec une étude économique coût/efficacité en prime. En randomisant 43 patientes dans un bras placebo ou gabapentine, ils ont réussi à prouver la faisabilité d’une étude en double aveugle et ils ont calculé la population nécessaire (300 patientes sur huit centres en 24 mois) pour confirmer leur premiers résultats très encourageants. Ainsi l’efficacité du traitement est statistiquement significative sur le BPI à 3 mois et 6 mois : 
- Groupe gabapentine : baisse de 2 points (4,9 à 2,9 en 6 mois) ;
- Groupe placebo : augmentation de 0,02 point (3,9 à 4,1).
L’HAD anxiété diminue également sur cette période de manière significative. Pourtant malgré une diminution d’EN moyenne sur 4 semaines de 3 points en 6 mois, il n’y a pas de significativité car le placebo est comme souvent performant et permet une baisse de 1,8 points sur la même période.
Ainsi cette belle étude complète et courageuse offre un teasing alléchant pour une prochaine publication de qualité !

 

Reference

Lewis SC, Bhattacharya S, Wu O, et al.
Gabapentin for the Management of Chronic Pelvic Pain in Women (GaPP1): A Pilot Randomised Controlled Trial. PLoS One 2016;11:e0153037.

Auteur

Erwann Treillet

Service de Médecine de la douleur médecine palliative Hôpital Lariboisière Conférences : invitations en qualité d’auditeur (Astellas).